Neko's Life

Dans un monde ou règne la paix, une nouvelle race fait son apparition. Les humains effrayés les prennent pour des monstres assoiffés de sang et les réduisent à l'esclavage. Mais ont ils fait le bon choix ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fille de l'eau et enfant de la terre... [PV Ayame Nashitsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Fille de l'eau et enfant de la terre... [PV Ayame Nashitsu]   Sam 28 Jan - 0:29


~ Fille de l'Eau et Enfant de la Terre
Avec Ayame Nashitsu


« Sortant de l'eau et ne portant qu'un léger drap blanc, la jeune sirène ne possédais plus de queue mais deux jambes, elle était désormais humaine.. Devant elle, son prince l'attendait, depuis combien de temps déjà ? Des années, ils leurs avait fallu des années avant de pouvoir se rejoindre. Ils étaient comme mer et terre, et ils ne pouvaient se rencontrer que lors des marées hautes.. Quel cruelle coup du destin. Si seulement elle n'était pas née fille de l'eau mais enfant de la terre..
La jeune fille avança doucement, les pieds dans l'eau, les bras tendu vers lui, comme si elle essayer d'atteindre un rêve..
»


Drake mit un point à sa phrase, laissant le bout de son stylo sur le papier, ne trouvant pas les mots pour continuer son texte. Il leva les yeux, devant lui la mer s’étendait à perte de vue, le soleil donnait des éclats lumineux à cette étandu d'eau, et au loin on pouvait apercevoir la voile de quelques bateaux. Il n'était que huit heure du matin, le ciel était encore un peu d'une couleur d'un bleu délavé, tellement clair que les nuages qui se promenaient ne se distinguaient qu'à peine sur ce fond. Il faisait assez froid, au moindre souffle on se retrouvaient avec un petit nuage de fumé devant le nez, peu de gens se promenaient si tôt, dans un endroit pareil où l'air frais de la mer nous venait directement dessus..

Pourtant, Drake était là, assit sur le sable, contre un arbre à observer le paysage, un petit cahier et stylo à la main. Ce projet actuellement parlait d'une jeune sirène, fille de l'eau, qui tombe amoureuse d'un jeune prince, enfant de la terre.. Romance impossible et rêve d'enfant, c'était le thème de son prochain romans. Il avait déjà pas mal avancé dans sa rédaction mais lorsqu'il lui manquait certain passage, il venait s'asseoir, tôt le matin devant la mer, cherchant l'inspiration et le calme. Ses derniers temps, il venait souvent écrire ici, le jeune homme appréciait l'endroit et sa prospérité.. Parfois il venait les matins, profitant de cet air glacial pour se rafraîchir les idées, parfois le soir afin d'admirer le coucher du soleil sur la mer. Lorsque le vent était trop fort, il venait seulement se promener, de peur qu'il emporte son travail au loin tel une bouteille à la mer..

Ce matin, Drake s'était réveillé assez tôt, n'arrivant pas à se rendormir, il s'était donc levé et après s'être bien habillé était une nouvelle fois parti pour la plage, en compagnie de ses fidèles amis, son cahier et son stylo. C'était la seule chose dont il avait besoin en ce moment. Pas d'une personne pour le réconforter et le réchauffer, seulement savoir qu'il pouvait toujours écrire ce dont il avait envi..

Parfois, il lui arrivait de s'endormir sur la plage et ne se réveiller que quelques heures plus tard, mais aujourd'hui l'air frais le gardait éveillé. De plus il avait un chapitre à terminer et son éditeur commençait à s’énerver afin qu'il respecte les délais..
Il porta son stylo à sa bouche, mordant machinalement le bout tout en réfléchissant à la suite, comment allait-il formuler ça, que peut-il raconter ensuite.. Comme souvent, il se posait des questions sans trouver de réponses.
    - Bon.. Une petite pause puis courage moi !
Le garçon n'était pas du genre à se prendre la tête, il laissait sa plume écrire à sa place, racontant seulement tout ce qui passait par sa tête. Cela lui arrivait souvent, de faire des pauses de parfois cinq minutes, ou une heure, tout dépend de l'inspiration qu'il avait.. Mais il devait aussi se forcer parfois, réussir à se motiver et à continuer.. Seulement ce matin-ci, il ne voulait pas vraiment écrire, et se contentait de regarder la mer et le mouvement de l'eau. Tenant d'une main ses affaires..
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 23/10/2011
♦ Où est tu ? ♦ : Dans ton ... ♪♫
♣ Ton Boulot ♣ : Embêter le monde
☻ Ton Humeur ☻ : Excentrique

MessageSujet: Re: Fille de l'eau et enfant de la terre... [PV Ayame Nashitsu]   Mar 31 Jan - 10:29

Elle leva les yeux vers la mer. Elle n'avait vu ce genre de paysages que dans les livres, et voilà qu'elle s'y retrouvait brutalement exposée. C'était là, en face d'elle. Un plafond si blanc qu'on ne distinguait ni le soleil, ni les nuages. Une mer froide, d'un aspect métallique, dont la limite avec le ciel ne tenait à rien, et où la ligne d'horizon disparaissait. On voyait de temps en temps des lignes d'écume mousseuses apparaître à la surface de l'eau, et disparaître aussi soudainement. Au loin, les voiles des bateaux se mouvaient lentement, comme de petits fantômes sur l'océan glacé.
Dans le jour à peine levé, la plage endormie encore vide de toute vie humaine montrait son côté sauvage.
Elle avait voulu voir, elle voyait désormais. Pas d'enfants hurlants, pas de parasols multicolores, pas de soleil éblouissant réchauffant les peaux blafardes des touristes des villes.
Elle découvrait en elle un côté contemplatif qu'elle n'aurait jamais soupçonné. Elle comprenait maintenant pourquoi tant de gens venaient ici aux premières lueurs du jour, affrontant le froid. Le résultat en valait la peine.

Une rafale de vent glacée anima la mer un peu plus brusquement. Elle sentit des embruns se déposer sur son visage, tandis qu'une odeur âcre d'algue et de varech envahissait l'air. Elle ferma les yeux, et se concentra au maximum sur le doux bruit des vagues qui revenait à intervalles réguliers, comme un métronome. Elle sentait sous ses mains la rugosité des pierres qui surplombaient la plage.
Nouveau coup de vent, nouveaux embruns, nouvelle odeur. Elle venait d'apercevoir une silhouette solitaire un peu plus loin. En un sens, cela la rassurait de voir qu'elle n'était pas la seule à venir tôt dans un endroit pareil. Si elle avait raconté au lycée qu'elle s'était levée tôt un week-end pour aller à la plage alors qu'il faisait même pas 10°C, on l'aurait traité de folle. Mais ils ne pouvaient pas comprendre. Une bande d'écervelés, qui n'étaient pas capable de saisir la beauté des choses quand elle se présentait à eux.

Tandis qu'elle descendait prudemment les rochers qui menaient jusqu'à la plage, un vol de mouette passa au dessus d'elle, lançant vers la mer un cri d'appel. Elle détailla un moment leur vol, avant de reprendre sa progression. Son pied rencontra enfin le sol, et s'enfonça dans le sable humide avec un doux bruissement. Elle fit quelques pas, et se retourna, un peu déçue de voir comme les traces qu'elle laissait contrastaient avec le reste de la plage. Mais, elle n'y pouvait rien, et se contenta de continuer comme si de rien n'était.
A plusieurs reprises, sa main filait vers la poche de son manteau de laine grise, à la recherche de son appareil photo, et à chaque fois, son cœur faisait un bond quand ses doigts ne rencontraient pas le petit appareil, avant de se souvenir qu'elle l'avait laissé sur son bureau.
La silhouette ne bougeait pas. Maintenant qu'elle était plus près, elle voyait que c'était un homme, et qu'il écrivait, vraisemblablement. Une personne romantique, dans un cadre romantique. On ne pouvait rêver plus cliché.

Elle s'arrêta quand elle fut à dix mètres de lui. Elle ne voulait déranger personne, et maintenant qu'elle était là, elle se sentait stupide d'être allée à sa rencontre. L'instinct grégaire humain certainement, elle ne se souvenait plus vraiment du nom, mais quelque chose dans ce genre là. Ce qui pousse les gens à aller les uns vers les autres.
Elle ne voulait engager aucune conversation, mais les feuilles volantes que le jeune homme tenait à la main l'intriguaient. Roman ? Poème ? Chanson ? Qu'étaient donc ces petits mots noirs, couchés sur le papier, et qui nécessitaient l'isolement et le recul de leur créateur ?
Elle ouvrit finalement la bouche, et articula difficilement :

- Bonjour...

Au même moment, un autre vol de mouettes fit retentir son concert. Elle rougit, pas vraiment d'embarras, pas vraiment de colère. Frustrée d'avoir été interrompue par des oiseaux, et incapable de reformuler son salut. Elle ne savait pas si le jeune homme l'avait entendue. Elle attendrait quelques secondes, puis continuerai son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fille de l'eau et enfant de la terre... [PV Ayame Nashitsu]   Sam 7 Avr - 9:38

Drake senti une présence derrière lui, tout simplement des petits bruits de pas qui s'étaient arrêtés a quelques mètres de lui. Il ne réagit pas, attendant ce qu'elle allait faire. Il ne savait pas qui s'était ou même ce que c'était ça pourrais très bien être un lapin comme un éléphant (quand même pas, que c'est beau l'exagération)
    - Bonjour...
Au même moment, une mouette rompit se silence, il avait bien entendu ce petit bonjour, il venait d'une femme il en mettrait sa main au feu..

Posant son stylo sur le papier, afin de se retourné il découvrit une jeune demoiselle debout devant lui. Il lui sourit et l'observa un peu. Elle n'était pas très grande, avait les cheveux d'un beau blond et était plutôt mignonne. Sans se lever, il lui répondis gentiment.
    - Bonjour, heu.. je peux faire quelque chose pour toi ?
Elle avait bien sur le droit de se promener sur la plage, mais généralement peu de gens se promènent à cette heure ci. Il était tôt et il faisait froid. Il n'y avait que les idiots comme Drake qui sortaient à ce moment là. Principalement pour ne pas chopper la foule habituelle en après midi.

La jeune fille qu'il venait de rencontrer ressemblait beaucoup à la sirène qu'il décrivait dans son livre. A la seule différence qu'elle, était né fille de la terre. En tout cas, si un film devait naître de son roman, il pourrait conseiller cette jeune demoiselle, dont il ne connaissait pas le nom, pour sirène..
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 23/10/2011
♦ Où est tu ? ♦ : Dans ton ... ♪♫
♣ Ton Boulot ♣ : Embêter le monde
☻ Ton Humeur ☻ : Excentrique

MessageSujet: Re: Fille de l'eau et enfant de la terre... [PV Ayame Nashitsu]   Ven 13 Avr - 10:33

Elle se sentait idiote au plus haut point. Depuis quand était-il recommandé d'adresser la parole aux inconnus sur la plage, comme ça? C'était la dernière chose qu'une personne normale ferait. Donc, elle n'était pas normale. Tant mieux, elle détestait être comme les autres. L'homme se retourna finalement. Le coeur d'Ayame rata un battement. Elle ne savait pas si elle était contente de voir qu'elle n'avait pas parlé dans le vide ou si elle aurait préféré qu'il ne l'aie finalement pas remarquée et qu'elle aie pu continuer comme si de rien n'était.

L'homme lui sourit, et elle sentit son coeur chavirer. C'était un beau sourire, très simple, très doux. Le genre de sourire qu'on ne voyait pas souvent. Elle aima beaucoup ce sourire, et malgré le sentiment gênant qui envahissait sa poitrine, elle ne pu s'empêcher de sentir ses lèvres s'étirer en un sourire discret elles aussi.

- Bonjour, heu.. je peux faire quelque chose pour toi ?


C'était une bonne question. Très bonne question. Si bonne qu'Ayame se demanda comment elle avait fait pour ne pas prévoir le fait que cette question puisse lui être posée. Ce qui la laissa complètement sans défenses. Non, il ne pouvait rien pour elle, et elle se sentait mal de l'avoir dérangé dans son travail. Elle avait l'impression d'avoir empiété sur son espace vital, et d'avoir tout sali sur son passage.
Elle tenta mentalement d'empêcher le rouge de lui venir aux joues, sans savoir si elle y réussissait. Le vent frais du bord de mer avait engourdi ses muscles et sa peau, et elle ne ressentait plus rien. Elle se rendit soudain compte qu'elle n'avait jamais été dans un état comme celui là. Elle, toujours à s'insurger, à tenir tête aux gens, se retrouvait soudainement intimidée, fragile. C'était sûrement à mettre sur le compte de l'environnement. Petite jeune fille à côté de l'océan immense, qui pouvait la balayer d'une vague. Cette pensée avait de quoi déstabiliser.

- Non. Je suis désolée de t'av-... De vous avoir dérangé.

Qu'est-ce que tu écris ? Elle brûlait d'envie de poser la question. Après tout, c'était le vrai motif de son intervention. Mais elle ne l'aurai jamais avoué. Elle s'apprêta à passer son chemin, quand la lueur des cheveux du jeune homme attira son regard. Maintenant qu'elle y prêtait attention, elle n'avait jamais vu une telle couleur de cheveux. Les gens pouvaient dire ce qu'ils voulaient sur les roux, elle trouvait ces cheveux magnifiques. Avec la lumière, on aurait dit qu'ils étaient presque animé d'une vie propre, un véritable feu de joie. Elle résista à l'envie de passer ses mains à travers cette chevelure de feu et serra ses bras autour d'elle, serrant son manteau en laine. Décidément, qu'est-ce qui lui prenait aujourd'hui? Elle avait envie de quitter cet endroit au plus vite, mais sans vouloir vraiment partir. sans pouvoir se décider, elle dessina des ronds dans le sable du bout de sa chaussure, les yeux toujours accrochés aux fascinantes mèches rousses du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fille de l'eau et enfant de la terre... [PV Ayame Nashitsu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fille de l'eau et enfant de la terre... [PV Ayame Nashitsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un repas de famille ? ft. Ethan Sharp
» enfant battu
» Relooker sa fille en 10 leçons [PV Corann]
» B-Boy, la JL souhaite un rétablissement tres rapide a ta fille
» Aëron, enfant des rues ... [Vagabond]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko's Life :: Corbeille :: Corbeille-